La joie ne peut éclater
La joie ne peut éclater

press to zoom
IMG-0404.jpg
IMG-0404.jpg

press to zoom
WhatsApp Image 2022-06-21 at 17.36.14.jpeg
WhatsApp Image 2022-06-21 at 17.36.14.jpeg

press to zoom
La joie ne peut éclater
La joie ne peut éclater

press to zoom

DEUXIÈME SÉJOUR DE RÉPIT À LA MAISON PERSÉPHONE POUR LA MAISON DES FEMMES DE MONTREUIL

28 juin 2021

Du 19 au 23 juin 2022, la Maison Persephone a accueilli pour la deuxième fois un groupe de femmes en provenance de la Maison des femmes Thérèse Clerc de Montreuil. Dans ce groupe étaient présente aussi des femmes de l'association La Main tendue. Nous avons eu le plaisir de retrouver Roselyne, la présidente de la Maison des femmes de Montreuil, mais aussi Rachida qui, pour rien au monde, n'aurait manqué ce rendez-vous avec les Cévennes, qui lui rappellent un peu sa terre, son ciel, Tlemcen en Algérie. Ce fut alors la joie des retrouvailles pour certain.e.s, et des rencontres pour d'autres. 

Cette année le groupe était au nombre de six, et a été accueilli par Delphine et John, mais aussi par Clarisse, la nouvelle service civique fraîchement arrivée quelques jours plus tôt. 

Arrivées un dimanche, jour de spectacle dans le jardin de la Maison Perséphone, les participantes ont d'abord été invitées à participer à l'habituel cercle d'ouverture animé par Delphine : l'occasion pour chacune d'exprimer son état d’esprit du moment et ses envies pour ces quelques jours à venir.  A aussi exceptionnellement participé à ce cercle de présentation, Laurence, la comédienne et autrice du spectacle Dans un immmense Prévert et rouge.

Ce magnifique spectacle met en scène quelques poésies de Jacques Prévert. Et après le cercle d'ouverture et l'installation dans les chambres et autres tentes, les femmes ont pu rejoindre les spectateur.trice.s et assister à la représentation.

Cette première journée fut riche en émotions et en échanges entre les femmes de la Maison des femmes, les habitant.e.s du territoire, mais aussi Delphine, John et Clarisse. 

La soirée ce termina par un repas partagé dans le jardin avec les personnes ayant assistées au spectacle, et préparé avec amour par le b.a.l. des oiseaux : crêpes salées, agrémentées de quelques courgettes du jardin, et sucrées. ​

Pour certaines revenantes de l'année dernière, la découverte de la Maison Perséphone après les travaux effectués et le travail fait au jardin durant l'année fut l'occasion d'une redécouverte des lieux. Ainsi, certaines ont choisi de dormir dans la tente offrant une vue sur le ciel étoilé (merci au camping du Moulin du Luech), à coté de la forêt de bambous et de la Cèze. 

Le lundi matin, fut le temps des prises de marques et de l'organisation, notamment la fameuse répartition des menus ! Puis dans l'après-midi Vie est venue animer un atelier de tissage d'Ojos de dios, des yeux des dieux. L'Ojo de dios est un objet de tradition mexicaine et sud-américaine, il tend à représenter l'âme, soit son âme, soit l'âme d'autrui. Dès lors, c'est ensemble que les femmes de la Maison des femmes de Montreuil ont confectionnées leur Ojos de dios. 

Le séjour fut notamment rythmé par les repas et la cuisine, chacune ayant été cheffe d'un plat choisie. Les papilles de chacune ont alors été choyées mais aussi mises à l'épreuve ! 

Le mardi matin, Claire et Delphine ont animées un atelier de pocket painting © sur le thème des quatre éléments. Dès lors, les femmes de la Maison des femmes de Montreuil ont pu expérimenter la peinture à l'argile, s'emparer du charbon et du feu, ou encore s'initier à la technique du cyanotype. 

Le mercredi matin fut l'occasion d'une visite à la ferme Bio du Mas Rivière à Molière-sur-cèze. Comme l'année dernière, les femmes de la Maison des femmes de Montreuil ont accompagnée les chèvres, et découvert la ferme le temps d'une matinée, bien récompensée par une dégustation de fromages de chèvre. Un grand merci à Jean Pierre et Delphine pour leur disponibilité.

Le reste du séjour se déroula tranquillement, entre repos, rivière, discussions, jardin et ojos de dios. 

Le jeudi était déjà le temps des valises. Nous avons pu tout de même prendre le temps de refaire le monde autour d'un verre de jus de fruit à la terrasse de la pâtisserie de Khalid et Céline ! Comme à chaque fois, les aurevoirs furent émouvants et intenses. 

Nous sommes encore une fois fières de ce séjour, et remercions la Maison des femmes Thérèse Clerc de Montreuil pour leur confiance. Nous avons hâte de renouveler l'expérience avec la Maison des femmes et d'autres associations. 

 

POUR ÉCOUTER LES TEXTES PRODUITS LORS DE L'ATELIER D'ÉCRITURE